03 mars 2008

Comme je m'y perd

A force de me fixer des objectifs à 3 pas de moi, je sais plus enjamber les problèmes.
Y a des bulles dans mon bain, les mêmes bulles que dans le verre de coca au café du coin.
Rêver ne vaut pas vivre. Mais mes rêves valent tellement mieux que ma vie, ça beau être honteux c'est la réalité.

Je ne déçois pas, j'ai pas changé. Le monde a continué de tourner sans moi, ma tête est restée accrochée aux palmiers et mon corps gerbe de trop de sentiments.

J'en veux pourtant. Rien ne va bien, et quand ça va, ça ira mal plus tard. Pessimissme quand tu nous tiens...
Décollons ami, décollons,je veux plus sentir le sol sous mes pieds, je ne veux plus être le 2. Je veux du bleu et du blanc dans les nuages je veux de la pluie. Le soleil est moche quand on est malheureux. Je veux être un bonhome en vert pour longer les arc-en-ciel.
J'exteriorise comme je veux, comme je peux. J'aime et je deteste plus vite qu'il ne le faudrait, je ne montre rien. Je crève d'une jalousie sans amour.
La vie s'acharne? Et j'attends ma réponse..

Posté par spoons à 21:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comme je m'y perd

Nouveau commentaire